• Désir d'aimer


    90 commentaires
  •  Un moment qui est le dure réalité de la vie. Vu la conjoncture actuelle ce n'est pas près de s'arranger, bien au contraire. Ce que je trouve lamentable, c'est que l'on ne parle de ce ces personnes qu'à l'arrivée de l'hiver ou lorsqu'un est décédé mort pas le froid. Mais dès qu'arrive les beaux jours, ils sont très vite oublié, alors qu'ils continuent à survivre comme ils le peuvent. Une pensée pour eux qui n'ont pas la chance d'avoir un toit et un repas à manger pour certains. Personne est à l'abri de se retrouver dans cette situation. S. D . F.

    Dis moi que fais tu
    Dans le noir dans le froid
    Pourquoi est tu à la rue
    Que faisais tu avant ça

    J'avais une famille un travail
    Une vie bien remplie
    J'avais toujours le moral
    J'étais heureux et puis...

    Inscription à l'ASSEDIC
    Epouse qui allait ailleurs
    Je n'avais plus assez de fric
    Pour la couvrir du meilleur...

    Le pouvoir d'achat diminuant
    De plus en plus au fil du temps
    Pour ma femme et mes enfants
    J'étais devenu un perdant...

    Un autre plus respectable
    Femme et enfants a charmé
    Me suis trouvé seul à ma table
    Avec mes fractures à soigner

    Une bouteille pour compagnie
    J'ai fini par perdre pied
    Des impayés à ne plus finir
    De chez moi j'ai été viré

    Un carton, une cage d'escalier
    Un abri bus, quand il fait froid
    La main tendue en charité
    C'est mon univers à moi

    Par une nuit glaciale
    Dans un carton endormi
    Seul comme un animal
    Il dit ADIEU à la vie...

                                                                                  Titemiss


    127 commentaires
  • Ange déchu de la nuit

     

    Après une rude journée,
    Voilà l'heure de se coucher.
    Peu à peu mes yeux se fermeront,
    Et petit à petit, mes rêves arriveront.

    Dans les plus récents, j'ai croisé un ange déchu de la nuit
    Qui me prend la main, et m'emmène découvrir une autre galaxie
    Pour me laisser partir visiter le 7e ciel
    Qui s'ouvre devant moi, comme un arc-en-ciel

    Puis viens quelques étapes à franchir,
    Et quelques murs à gravir,
    Pour pouvoir retrouver notre coin secret,
    Que seule la lune connaisse de discret.

    Près du saule pleureur, on prend place.
    On se regarde l'un, l'autre, comme si on se découvrait chaque nuit.
    Je sais plus qui je suis quand je me regarde dans une glace.
    Mais quand je suis avec toi, je découvre la vraie vie.

    J'ai toujours un peu froid quand la lune ne nous éclaire pas.
    Et c'est là que tu sors tes ailes noires pour me recouvrir.
    On continue à échanger quelques souffles, quelques sourires,
    C'est de la pure magie qui prend vie dans ces moments-là.

    Mon cœur bat de plus en plus fort, comme une rythmique qui s'accélère,
    Dans une musique, qui demande beaucoup de concentration.
    Tu me prends dans tes bras pour me faire changer d'air.
    On part si haut, que je commence à ressentir de grandes sensations.

    Puis viens quelques étapes à franchir,
    Et quelques murs à gravir,
    Pour pouvoir retrouver notre coin secret,
    Que seule la lune connaisse de discret.

    Nos regards ne se lâchent pas une seconde.
    Tu me montres ton monde,
    Il ressemble à aucun endroit sur terre.
    Mais tu finis par me lâcher, et je commence à m'envoler dans les airs.

    On se tient toujours la main
    On ne veut plus se quitter maintenant
    Et ne plus connaître de lendemains
    Et d'autres printemps

    On arrive à ton palais dans les nuages blancs accrochés dans le ciel
    Mais tu me montres la grande horloge. Il est six heures passé.
    Je suis prise de panique, de voir que nous, c'est bientôt terminer.
    On aurait aimé que ce soit éternel.

    Je retourne chez moi, à regret.
    Mais je garde ton visage au fond de moi,
    Ainsi que les moments précieux passés avec toi.
    Comme le plus grand des secrets.

    Le jour se lève sur la Terre.
    Je finis mon verre.
    Et voilà, une nouvelle journée qui commence.
    Tout en continuant à chercher ma providence.

    Je marche dans la rue, à la recherche de l'inconnu.
    Jusqu'à ce que je trouve avec étonnement notre banc,
    Sous un grand saule pleureur dans le parc fleuri par le printemps.
    Je prends place sur celui-ci, en recherchant un regard connu.

    Après quelques minutes, je sens un regard posé sur moi.
    C'est le tien. Tu es sur la nouvelle affiche qui semble avoir été mise exprès là.
    Je me lève, et marche vers toi. Tu me regardes avec un air sournois.
    Comme si tu savais ce qui s'était passé cette nuit entre toi et moi.

    Je me rends compte de la marge entre mes rêves et la réalité
    Malgré ça, je continue à espérer,
    De voir arriver un de ces jours, celui qui donnera vie
    À mes rêves, qui partes dans l'infini.

    Après une rude journée,
    Voilà l'heure de se coucher.
    Peu à peu mes yeux se fermeront,
    Et petit à petit, mes rêves arriveront

                                                                                                               Titemiss


    110 commentaires
  • Cadeau de mon ami Joleboy

    Cadeau de mon ami Joleboy.

    Merci pour ce beau cadeau et pour ta générosité.

    Titemiss